Combien de fois ai-je entendu : « je ne suis pas une personne créative, je suis incapable de dessiner ou de jouer d’un instrument » ?

A chaque fois que cette phrase revient, je ressens des sensations trés dérangeantes : comme un coeur enfermé dans une boîte trop petite, comme un poumon qui n’a pas la place de respirer. Il y a pourtant tant de moyens d’être créatif.

Difficile cependant d’exercer son originalité, d’oser ne pas être un artiste talentueux, d’exprimer des solutions innovantes dans un monde contradictoire. Un monde où la créativité est encouragée et enviée, mais dans lequel sortir du cadre est encore jugé dangereux. Peur du changement, peur de l’échec, peur de la non conformité.

Alors que les cases nous dérangent tout autant, il nous est pourtant difficile de nous extraire de notre propre prison intérieure, celle du manque de confiance en soi.

 Comment être innovant lorsque la créativité est bridée? 

Etre créatif, qu’est ce que c’est?

Du mot créer, la créativité est la capacité d ‘imaginer, d’ inventer, de produire quelque chose de nouveau.

Il n’y a pas forcément de notion de beau, d’artistique. Encore moins de performance. Néanmoins les artistes et les gens très performants sont souvent créatifs. Les très jeunes enfants aussi le sont : dans leur spontanéité, affranchis des carcans du jugement, ils inventent sans cesse leur propre mondre avec joie et liberté.

Jeux de contruction, dessins, histoires imaginaires…. les enfants sont les champions de la créativité. Donnez leur un harmonica, ils inventeront leurs propres mélodies, pas forcément harmonieuses pour nos oreilles, mais tellement libératrices pour leur énergie débordante.

Hélas, fréquemment soumis au jugement d’un référentiel commun, ils referment rapidement leur corne d’abondance.

Etre sage, rentrer dans le moule, faire à la manière de…

ce qu’ils ont spontanément, on leur retire en l’espace de 3 années d’école maternelle, et certains mettrons, plus tard, des années de travail sur eux-même pour se reconnecter à ce qui leur est propre et leur appartient de plein droit;

Etre créatif, c’est donc innover.

Etre créatif, c’est utiliser son cerveau droit, c’est accepter de faire une place à l’énergie Yin (la part féminine).
Ce n’est pas réservé qu’aux femmes, aux enfants, aux artistes.

 

Cerveau droit cerveau gauche

Tous égaux face à la créativité?

Oui… et non.

Les individus sont uniques, différents. On sait qu’hormis le stricte cadre éducatif (celui de l’acquis), il y a une part d’innée en chacun. Certains développeront trés jeunes un sens aigu du concept, de la résolution de problèmes. D’autres seront d’avantage dans la création manuelle ou dans l’imaginaire,…
Matheux, littéraires, manuels, … des idées de recettes culinaires, un certain sens du look, et parfois, une capacité à aller à l’essentiel et à inventer des manières de travailler moins fatiguantes…

Alors oui, tous égaux face à la créativité : chacun est capable de se connecter avec l’innovation. Mais tout le monde ne joue pas dans la même catégorie. Dés le départ.

Observez une cours de récréation et vous vous rendrez compte que les jeux et comportements sont différents.

  • le créatif promouvant : il invente le jeu
  • le créatif leader : il fédère autour de l’idée
  • le créatif suiveur:  il s’approprie et adapte ou change les règles.
  • le créatif disruptif : souvent solitaire, il invente des jeux qui ne seront pas suivis car trop différents, trop en rupture.  Certains abandonneront ou continueront seuls. Et d’autres feront semblant de renoncer mais garderont le germe latent.

Tous les adultes sont ils créatifs?

Bien sur. Evidemment.

Vous avez tous été confrontés un jour à une situation où vous avez été obligés d‘inventer une solution.
Endormir un enfant, inventer un bobard, cuisiner avec des restes, organiser une sortie au pied lever, contourner une règle, réaliser un emballage cadeau avec du papier journal, faire tenir une poignée de porte avec un bout de ficelle, détourner l’ennui, camoufler une tache sur le mur avec la photo de grand’maman, obtenir les coordonnées d’un médecin au fin fond d’une campagne sans wifi, mettre en place un procédé qui vous permet de gagner du temps et de vous consacrer d’avantage à la pause café, …
Appellez ça comme vous le voulez : Mac Gyver, débrouillardise, fainéantise, roublardise, sens artistique…  vous avez tous en vous ce petit coté Tenessee qui peut mettre du sel ou de la facilité dans votre vie.

 

Créatif oui mais…

oui mais quoi? Vous n’osez pas aller plus loin que le quotidien ?
Ou plus exactement, vous pensez encore qu’ être créatif et innovant doit rester dans le cadre du jugement des autres : faire beau, utile, performant, inventer l’innovation géniale, peindre la Joconde….  être apprécié, valorisé, mis en avant pour une réussite créative?

Une personnalité bridée, soumise à la crainte du jugement n’est pas créative. L’innovation n’est permise que lorsque le cadre est libre.
Lorsque je parle de cadre, je vous parle de celui que vous érigez autour de vous, en vous.
Lorsque vous avez le syndrome de la page blanche, de quoi s’agit il?  Est ce quelqu’un qui empêche d’écrire? Ou est ce que vous vous mettez tellement la pression de BIEN FAIRE que vous vous bloquez?

Qu’avez-vous envie d’essayer? En rêvant, de quoi aimeriez-vous être capable de faire, de dire, de créer  ?

Creativity is intelligence having fun

Développez votre créativité par l’envie et la joie

Pour être créatif il faut être authentique avec soi même et PRENDRE PLAISIR à explorer.

Soyez des aventuriers de votre espace intérieur. Suivez vos envies, vos impulsions, et ne confondez pas l’ENVIE et la COMPETENCE.

Donnez vous l’AUTORISATION de mal faire, de vous tromper, de revenir en arrière, d’effacer, de recommencer, d’ESSAYER.

Acceptez de LÂCHER PRISE sur le RESULTAT.

Reconnectez votre ENFANT INTERIEUR

Envie de peindre? et si vous commenciez par « gribouiller », prendre du plaisir à faire des expériences de formes, de couleurs, sans vous soucier du résultat? Autorisez-vous à peindre comme un enfant de 2 ans. Lâchez vous. Le geste et le souffle viendront, peu à peu. Et si vous y prenez plaisir et que vous avez envie d’aller plus loin : prenez des cours.

Si vous n’essayez pas, vous ne saurez pas.

Donnez vous du TEMPS pour être créatif : apprenez à chasser les idées parasites. La méditation, le sport, ou la concentration sur une tâche répétitive peuvent vous y aider.

Laissez des ESPACES pour le silence et l’ennui : une vie trop remplie ne donne pas de PLACE pour la nouveauté.

COUPEZ LE CORDON avec vos parents normatifs : vos vrais parents dans la vie (ma mère dirait que, mon père penserait que) et votre parent intérieur, celui qui s’est construit au fil des difficultés pour vous protéger et qui est trés sévère et vous empêche d’être pleinement vous même.

Liez vous d’amitié avec votre graine de FOLIE : les idées les plus loufoques sont souvent source d’inspiration et de joie.

Apprenez à RIRE de vous-même plutôt qu’à vous flageller pendant des jours lorsque le fiasco vous guette.

Soyez DOUX et BIENVEILLANT : celui qui n’essaye pas ne réussit rien. Les plus grandes réussites proviennent des meilleurs échecs. Et si les enfants s’arrêtaient à leur première chute, ils n’apprendraient jamais à marcher.

PRENEZ DU PLAISIR (je l’ai déjà dit? c’est que c’est la clé de tout).
Libérez votre mouvement, votre souffle, votre rire. Chantez (même faux), dansez (même mal), riez (même fort), pleurez…  vos émotions sont vos plus grandes impulsions. Le beau, le laid, le triste, le joyeux…  toutes les émotions peuvent être (doivent être?) exprimées.

En libérant votre MOI INTERIEUR, vous ouvrez les portes à la LIBERTE.

La créativité, ce cercle vertueux

Les gens créatifs sont plus heureux, plus libres, plus innovants, plus authentiques

Les gens libres et authentiques sont plus créatifs

 

Il n’est pas nécessaire d’être extraverti, ultra communiquant, excentrique, extravagant, pour être créatif. Il suffit d’être librement soi-même et de se donner les autorisations nécessaires pour oser repousser un peu la limite, sortir du cadre trop stricte qu’on se fixe le plus souvent soi-même.

La créativité n’est pas un but en soi, c’est une clé qui permet d’ouvrir d’autres portes. Peut être aurez-vous besoin d’être accompagné pour trouver votre clé intérieure et pour apprendre à vous en servir.

C’est un chemin que vous pouvez faire seul, mais qui est souvent plus confortable lorsqu’on le fait avec quelqu’un qui assure votre sécurité affective et émotionnelle. Dans tous les cas, c’est un processus qui mérite vraiment d’être expérimenté.

Il est temps pour vous de vivre la vie que vous avez imaginé. Temps d’oser exprimer pleinement votre potentiel. 

1, 2, 3 …. On y va?

 

Les gens créatifs sont plus libres et plus innovants

6 thoughts on “Les gens créatifs sont plus libres et plus innovants

  • 30 décembre, 2015 à 10 h 21 min
    Permalink

    Merci Zébrette pour ce bel article. Tout est dit en quelques lignes. Je m’arrêterai sur la reconnexion à l’enfant intérieur, ce petit « tyran » qui donne a beaucoup de personnes l’impression de leur pourrir la vie. Souvenirs d’enfance culpabilisants ou traumatisants parfois renforcés par des croyances déterministes bien plombantes.

    Il y a un petit livre d’un moine bouddhiste bien connu qui m’a aidé à accueillir mon enfant intérieur, à en prendre soin et à l’aider à s’épanouir : Tich Nath Han, Prendre soin de l’enfant intérieur. Faire la paix avec soi. Ed. Belfond.

    Répondre
  • 14 septembre, 2016 à 23 h 07 min
    Permalink

    Superbe article.
    Et je suis particulièrement mauvais public.
    1000 bravos.

    Répondre
  • 9 janvier, 2017 à 17 h 03 min
    Permalink

    Bonjour,
    super, ben, GO (tout simplement !)
    Pas facile d’entrer dans le cercle vertueux… Un premier pas :
    Essayer n’existe pas… (c’est déjà faire),
    et puis parfois, introversion, de même qu’ennui, sont des étapes fondamentales : « Pour le penseur et pour l’esprit inventif l’ennui est ce « calme plat » de l’âme qui précède la course heureuse et les vents joyeux; il leur faut le supporter, en attendre l’effet à part eux : – c’est cela précisément que les natures moindres n’arrivent absolument pas à obtenir d’elles-mêmes! Chasser l’ennui de n’importe quelle façon est aussi vulgaire que travailler sans plaisir » Nietzsche, le Gai Savoir.
    Bien à vous, merci pour vos articles

    Répondre
  • 7 février, 2017 à 8 h 35 min
    Permalink

    Merci et bravo pour cet article qui me parle beaucoup ! Je suis face à mes croyances limitatives et à mon driver « sois parfait » , peur de ne pas réussir, syndrome de l imposteur (..) ils sont tous là groupes pour me donner une bonne raison de ne pas avancer et ne pas me realiser . Je suis admirative de votre capacité à mettre en mots ce qui est dans mon cœur si présent . Et j adore votre nom zèbre à carreaux !

    Répondre
  • 12 février, 2017 à 18 h 50 min
    Permalink

    My husband and I bought our daughter a Precious Moments Bible, when she was just a few weeks old. We read it to her every day, from 2 months of age, until she could recite the stories by heart. Now, at 3 yrs old, she still loves that Bible & will soon be able to recite its stories to her baby sister, due in February.

    Répondre
  • 18 février, 2017 à 21 h 15 min
    Permalink

    I’ve been with you a long time and I think it’s a smart move as well. I have no doubt that the rebranding will be just as successful, if not more. Congrats on the decision and good luck!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *