Voilà déjà 5 ans que j’ai décidé d’entreprendre avec l’envie profonde d’aider, d’apporter du sens aux autres, de mettre en lumière les belles valeurs de mes clients.
Mon entreprise, je l’avais rêvée innovante par ses valeurs affichées: pleine de joie, de sourires, de ronronnements, durablement humaine.

Pari gagné.

Quand j’ai écrit ma première charte, la première valeur que je voulais afficher était la gentillesse.  Surprenant dans ce  monde où mes managers  n’avaient eu de cesse de me raconter « qu’on ne vit pas au pays des bisounours, » où les gens se marrent quand on dit « il est gentil (mais) » …  Certains peinent à assumer leur gentillesse, car être gentil n’est pas commercial, pas rentable. Être gentil c’est être friable, exposé, fragile…

Moi je voulais prouver que non seulement être gentil ne signifie pas être con mais qu’en plus cela pouvait être une force fabuleuse.

Première valeur fondatrice de ma charte, la gentillesse permet de dérouler le fil du respect, de la confiance, du co-développement, de l’équité.

La gentillesse autorise à travailler dans la joie, à entrer en résonance avec chaque personne rencontrée, facilitant l’émergence de synchronicités. Elle fait simplement de chaque contrat l’opportunité d’une rencontre humaine exceptionnelle. 

 

Sois le changement que tu souhaites voir émerger
Je rêvais d’un monde plus doux, j’ai choisi d’incarner ce changement : je suis une vraie gentille et je l’assume.

1-Je choisis les gens avec qui je travaille

Créer un business sur la force de la gentillesse impliquait donc nécessairement de pouvoir choisir mes clients.

Quelqu’un m’a dit lorsque j’ai commencé « c’est un luxe que tu ne pourras pas toujours t’offrir ».

Non seulement je me suis offert ce luxe, mais cela a été un axe de progression très important pour mes affaires : n’écouter que mon cœur, sans tenir compte des attraits diaboliques des recettes toutes faites et des  gros contrats sans âme.

Récemment, quelqu’un me demandait : « et si tu n’as pas envie de travailler avec la personne, comment lui dis tu? »

Je n’ai jamais eu besoin de le dire. Les choses ne se font simplement pas. Mieux que cela, avec quelques années de recul et d’alignement dans ma posture d’entrepreneur, je n’attire que des clients fabuleux (c’est à dire des gens avec qui j’ai vraiment envie de travailler). L’inverse est vrai aussi.

C’est donc ma première réussite : pari gagné ! le luxe de choisir avec qui travailler

 

2-Je crée chaque jour ma propre réalité

J’ai un avantage certain : je travaille dans le conseil. Je ne suis donc pas soumise aux contraintes de gestion de stock. Envie de faire autrement? Je déboîte les légos et je les rempile autrement… j’en ajoute, j’en retire, je fais des piles, des ponts, ….
Mon activité est donc en développement constant. Par ailleurs, j’ai choisi de ne proposer QUE des offres sur-mesure. Ainsi, je n’ai jamais fait deux fois la même chose….
C’est parfois fatiguant, car à chaque nouveau client il faut créer, inventer et pousser les murs. Mais c’est super enrichissant : s’imprégner de nouveaux métiers, de nouvelles personnalités, aller trouver les bons mots, les bonnes solutions… faire émerger la partie cachée de l’iceberg.

Je suis dans un mouvement permanent : ne sachant jamais ce que demain va réserver. J’ai bien sûr de grandes lignes, et des balisages pour chaque projet, mais les clients accouchent souvent au cours de l’accompagnement d’un bébé un peu différent que celui qu’ils imaginaient.

Qu’il s’agisse de référencement naturel (pourquoi ce mot clé ne vous convient il pas??? ah mais diantre.. c’est parce que ce n’est pas ce que vous aimez faire….), de création web ou de coaching marketing, je vais au-delà des apparences et j’aime aider mes clients à traverser le miroir de leurs propres doutes.

C’est donc ma deuxième réussite : je vibre  dans le mouvement!

mouvement

3-J’alimente la flamme….

J’aime parler de mon métier comme un phare en plein océan. J’éclaire les zones d’ombres, je sécurise le navigateur dans son voyage, je suis permanente même au milieu de la tempête.

J’ai à cœur d’offrir à chaque personne avec qui je travaille un cadre sécurisant : un espace relationnel où on peut tout se dire, tout s’autoriser. Un espace où on peut rêver, tester, se projeter, oser regarder derrière ou devant soi.

Je suis aussi une lumière pour moi même, qui rayonne et ronronne de l’intérieur : c’est mon intuition qui me guide et me confirme que je marche sur le bon chemin.

Troisième réussite : j’accepte d’être un Phare

4-Je n’ai aucun concurrent

Je travaille dans un environnement concurrentiel et chacun de mes clients pourrait s’adresser à un autre consultant web, un référenceur, un coach, acheter une  autre formation… confier ses projets à une seule personne ou plusieurs prestataires.
Mais, noueront-ils les mêmes relations? Non des relations de client/prestataire, mais des relations humaines, durables, confiantes….. voire amicales.
Peut-être…. ou pas.
Ce qui est sur, c’est qu’on ne travaille jamais ensemble par hasard.  Sachant cela, je ne me préoccupe plus de ce que font les autres…  et c’est une sacrée réussite !

 

 Quatrième réussite : être « juste » moi-même suffit.

5-Mes clients sont fabuleux.

Il y a quelques jours, livraison d’un magnifique bouquet de fleur, une boîte de chocolat, avec juste un petit mot d’une cliente.

Tout de suite, mon coeur s’est serré. Je me suis sentie usurpatrice. Non méritante. Parce que j’ai l’impression de n’avoir rien fait d’extraordinaire ….. juste mon travail, celui pour lequel cette cliente me paie.
Et puis, je me suis rendue compte que ce n’était pas « tout le monde » qui recevait des fleurs et des cadeaux de la part de ses clients.

Qu’à vrai dire, dans mon entourage, ça n’arrive qu’à de très rares personnes. Que par ailleurs, ce n’est pas la première fois que cela se produit.

J’ai alors ressorti de mon tiroir tous les petits mots qui accompagnent les règlements, les petits mails, les souvenirs de cadeaux….  et mon coeur s’est gonflé d’une joie intense.

En plus d’être payée pour mon travail, je reçois quelque chose de bien plus important : l’amour

Cela pourrait gonfler mon égo. Mais c’est mon coeur que cela nourrit, car cela signifie que j’ai donné de moi, et que ce « moi » a de la valeur pour mes clients. Cela signifie aussi est surtout que j’ai réussi mon pari professionnel.

Merci

Et j’ai envie de dire, que dis-je de crier un immense MERCI  à toutes ces personnes exceptionnelles qui choisissent de me faire confiance…. Merci pour ce beau miroir. Merci de votre gentillesse.

Cinquième réussite : j’ai gagné mon pari de la gentillesse.

Conclusion : J’ai créé mon entreprise et j’ai réussi.

A tous ceux qui disent que la réussite se calcule en chiffre d ‘affaire, à ceux qui me proposent des outils « à l’américaine » pour que je génère plus de contacts, et donc de chiffre d’affaire….. je voudrais leur demander ceci : comment nourrissez -vous votre coeur?

Je ne veux pas multiplier les projets. Je veux juste continuer à m’investir à 300% auprès des entrepreneurs que j’accompagne. Cela me rend heureuse, et j’ai envie à mon tour de propager ce bonheur, ce qui me conduit très naturellement à donner la priorité au coaching d’entrepreneur.Bien que connectée à la nécessité de gagner de l’argent, la priorité reste mon plaisir à continuer à faire chaque jour ce pour quoi j’ai décidé de créer mon entreprise : envie de rendre le monde meilleur et plus juste.  Faire de l’économie un espace où il reste encore de la place pour l’humanité. 
Merci de m’avoir lue et d’avoir partagé cette joie.
A très bientôt.

Gwenaëlle

 

 

 

Entreprendre et réussir sa vie : mon pari de la gentillesse

12 thoughts on “Entreprendre et réussir sa vie : mon pari de la gentillesse

  • 27 novembre, 2013 à 16 h 56 min
    Permalink

    <3 <3 <3 tu sais pourquoi… <3 <3 <3

    Répondre
  • 28 novembre, 2013 à 20 h 11 min
    Permalink

    Gwennaëlle… je… te… aime.
    Sois mon phare.
    Je serai ta fée un peu sorcière un peu poisson un peu plume, un peu beaucoup.
    Promis, je serai très gentille ^_^

    Répondre
    • 17 décembre, 2013 à 14 h 59 min
      Permalink

      Morgane, tu seras mon enchanteresse de janvier… ensemble, nous changerons le monde!

      Répondre
  • 29 novembre, 2013 à 15 h 15 min
    Permalink

    Bonjour
    Je te découvre et j’en suis ravie !
    Tu tombes à pic, je vais faire le grand saut a mon tour et j’imagine ma vie d’entrepreneur en totale accord avec moi, avec mes valeurs, avec ma spiritualité, et surtout avec une envie de vivre de belles rencontres et de beaux changements :)
    Merci de me permettre de croire un peu plus à mon rêve !

    Répondre
    • 17 décembre, 2013 à 15 h 00 min
      Permalink

      Bonjour Bénédicte. bienvenue ici, merci de t’être arrêtée un moment, et avant le grand saut : RESPIRE et ECOUTE TON COEUR !!!

      Répondre
  • 29 novembre, 2013 à 15 h 17 min
    Permalink

    Moi aussi on me paie en bonbons. Mes meilleurs contrats au passage ..
    Hey Girl, we worth it ♡

    Répondre
    • 17 décembre, 2013 à 15 h 01 min
      Permalink

      Je sais où te guide ton coeur…. du côté des fraises tagadas So Pink! So Girly ! so sweeeeet :)

      Répondre
  • 29 novembre, 2013 à 20 h 21 min
    Permalink

    Mille merci à toi, justement de cette gentillesse, loin du formulaire agressif à l’américaine, si vanté par tous les prometteurs de réussite facile, même sans avoir aucun produit ni savoir vendre 😉

    Comme tu l’as si bien dis, ta réussite nous sert de phare, quand on doute que cette voie si différente soit vraiment possible… il est souvent difficile d’aller à contre courant des pratiques courantes, parce qu’on peut douter que ça puisse un jour nous permettre de vivre…

    <3

    Répondre
    • 17 décembre, 2013 à 15 h 02 min
      Permalink

      Je fais partie de ceux qui pensent qu’une relation commerciale est avant tout une RELATION….. qui nécessite qu’on lui accorde du temps.
      Be Slow ! <3

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *