Bonjour mes zèbres,

aujourd’hui, je vous invite à souffler avec moi la 6° bougie de ma boîte à Cox.

{Mai 2009 – Mai 2015}, un grand écart quantique, à mi chemin entre sauts dans le vide et ascension de l’Everest.

 

Depuis 6 ans maintenant, je suis Freelance. Parce qu’un jour j’ai décidé d’être actrice de mon propre changement, parce que le monde du salariat me privait de la liberté d’être pleinement moi.

Pourquoi quitter le confort d’un poste de management pour entreprendre?

Trop gentille, trop dans l’affect, trop innovante, trop anticipative (traduire visionnaire), pas assez mordante, pas assez casable, pas assez obéissante …

Depuis  plus de 10 ans, je naviguais d’une entreprise à l’autre, par saut de puce, d’un débrayage par un chasseur de tête à un licenciement économique , fuyant les organigrammes, et la pression exercée sur les HP : plafond de verre, abus managériaux, utilisation outrancière des éminences grises, j’étais cette femme de l’ombre en tailleur noir et chignon qui perdait chaque jour un peu plus foi en l’humanité.

Horaires à rallonge, je voyais ma fille grandir de loin, je n’avais pas le temps de dépenser mon salaire en loisirs. J’avais de plus en plus de difficultés à trouver du sens à mes actions dans l’entreprise.

Aider à faire plus de profit au détriment des clients et des salariés?  très peu pour moi. J’étais lasse des combats, lasse de me battre contre une pseudo intelligentsia autocratique. Lasse d’en prendre plein la tête et le coeur. Le prix humain de mon intégrité s’est révélé trop cher à payer.

Pleurant dans ma voiture chaque soir, vomissant tripes et boyaux à chaque fin de réunion avec mon board managerial, faisant des cauchemars de colonnes de chiffres mouvants en mode Matrix. J’ai résisté jusqu’au licenciement, délocalisation sauvage à la clé.

Alors, j’ai respiré un grand coup, et j’ai sauté dans le vide  pour créer ma propre activité, hors des cadres, dans un contexte économique en crise, sans business plan. Je suis passée du mode survie au mode bâtisseur, heureuse de co-créer un nouveau monde et de pouvoir vivre en pleine intégrité ma mission de femme, de maman et mes aspirations professionnelles.

Mon objectif de création d’entreprise ?

« Changer le monde pour un monde plus juste, plus équitable, où les hommes sont entrepreneurs de leur vie avec harmonie »

Une seule ligne directrice 

Replacer l’humain au cœur des entreprises, des relations commerciales, apporter la liberté d’expression à chacun grâce à une utilisation raisonnable et sereine des moyens de communication, travailler avec bienveillance auprès de mes clients.

Au début, je parlais de « communication durable », d’ « entreprise écologique ». Et les gens me regardaient avec de grands yeux étonnés, parfois balayaient mon idéalisme du plat de la main.
Mais convaincue d’être sur le bon chemin, je n’ai pas dévié.

C’est ainsi que s’est ouverte Scribelio, la boite à coccinelle : mini agence de communication durable, qui monte aux rideaux et fait Scritch Scritch.

Naissance du marketing quantique

Au lancement de cette activité, j’étais convaincue

  • que l’avenir de l’économie serait portée par les petites structures : TPE ou grosses entreprises modulaires et agiles
  • que l’économie devait être de proximité (et pas uniquement locale)
  • qu’être une femme dans sa féminité pouvait être un atout dans un monde essentiellement mené par le principe masculin du pouvoir et de la force.

C’est ainsi que je me démarque de mon marché concurrentiel : passionnée par les réseaux sociaux et le personal branding, consciente des opportunités de rencontres et d’essaimage que nous offre le Web, et avec au cœur une intuition très forte que nous pouvions marcher sur une terre nouvelle, plus libre, plus harmonieuse, plus équitable, je crée une activité qui n’existe pas.

pissenlits

Le marketing quantique : un marketing d’attraction et d’alignement

Alignée sur mes convictions personnelles et sur une spiritualité plutôt bouddhiste,  je propose des conseils et coaching marketing centrés sur l’exploration du vide et du temps (slow marketing), et qui reposent sur les piliers suivants:

  • l’authenticité
  • les valeurs humanistes
  • la frugalité

Le marketeur Samourai en 7 points 

Afin de réussir sans jamais me trahir, je complète ma charte de valeurs personnelles, dont je refuse de dévier, quelles que soient les circonstances, même et surtout en période de creux d’activité.

  • la gentillesse
  • l’équité
  • la probité
  • la générosité
  • l’optimisme
  • le co-développement
  • la fidélité à moi même

 

Du marketing quantique au Bouddha marketing

Soucieuse de réunir pleinement toutes les facettes de ma personnalité pour être encore plus en phase avec les dirigeants d’entreprise qui font le choix de travailler avec moi, je décide d’exploser littéralement les cadres de mon métier de consultante webmarketing sans savoir que ce que j’allais déterminer pour moi-même trouverait un miroir dans les principes  philosophiques du Bouddhisme : je crée alors le concept de Bouddha Marketing.

1) Pendre sa responsabilité individuelle.

2) Cultiver l’optimisme et chasser l’illusion

3) S’instruire par l’expérience personnelle 

4) Accepter le changement et  l’impermanence.

5)  Comprendre les mécanismes de la loi de l’attraction : tous reliés par la même source d’énergie.

 

Et quand on travaille ensemble ça donne quoi?

Ce que je découvre pour moi même et qui me rend heureuse et équilibrée,  j’ai envie de le partager avec chacun de mes clients. Alors voici ce qui se produit quand nous travaillons ensemble.

  • Je vous montre l’exemple en étant claire dans ma démarche non conventionnelle de consultante coach intuitive
  • Nous travaillons dans la joie et la confiance mutuelle (et oui, on rit beaucoup… )
  • Je vous invite à créer vos propres solutions car je crois que vous en êtes capables
  • Nous nous recentrons toujours sur le ICI/MAINTENANT en utilisant parfois des techniques corporelles de respiration ou de mouvement.
  • Je veille à assurer l’équilibre afin de vous permettre de déployer pleinement vos talents. Plutôt créatif ou intuitif? Je m’occupe d’ancrer votre projet à la terre. Plutôt pragmatique? Je vous invite à rêver….
  • Comptez sur moi pour être votre miroir sincère.
  • Explorons ensemble les techniques qui permettent de s’harmoniser, de mieux prendre son temps et revenir l’instant présent
  • Faisons attention ensemble aux synchronicités et voyons ce qu’elles nous disent
  • et mettons en oeuvre une communication percutante, authentique, simple et vraie.

 

6 ans seulement, 6 ans déjà…. et après?

Depuis sa création il y a 6 ans, mon activité n’a cessé d’évoluer. Créée avec audace comme une nécessité vitale, elle a été une formidable opportunité de croissance et de développement personnel. Depuis le début de cette aventure, je suis mon intuition, je saisis les opportunités qui font sens sans me trahir.

Je suis heureuse de vous compter parmi mes clients, mes lecteurs, mes relations professionnelles ou amicales.

Je ne sais pas de quoi demain sera fait mais j’y vais avec confiance.

Ensemble, nous avons fait :

  • de la rédaction web
  • du référencement
  • du community management
  • des sites internet, blogs et slogs
  • des stratégies gagnantes
  • des formations, ds conférences,
  • du webmarketing dans tous les sens…

Vous avez été déjà plus 120 dirigeants d’entreprise à me faire confiance….

Aujourd’hui, je lâche petit à petit les opérations pour mieux vous accompagner en mode coaching : accompagnement des dirigeants et des managers marketing en personal branding et communication numérique,  community management de niche, conseil à la digitalisation des structures, marketing quantique.

 

HAPPY BIRTHDAY MA PETITE BOITE A COX !

Et là, vous soufflez avec moi???

1 ……………….. 2…………………………. 3 ………………

soufflez la bougie

Femme et Freelance : 6 ans déjà

22 thoughts on “Femme et Freelance : 6 ans déjà

  • 15 mai, 2015 à 15 h 45 min
    Permalink

    J’ai fait un voeux mais il est secret. J’ai vécu ce que tu as vécu et je dois sauter le pas. Je dois prendre une décision car certain d’une chose : la hiérarchie n’est pas faite pour moi. J’ai passé ma vie à défier la hiérarchie, l’autorité aussi. Cette dernière ne venait pas de mes parents qui ont toujours fait preuve d’amour envers leurs enfants. Je me suis bridé mais en lisant l’article d’une super nova, je ne peux que marcher dans ses pas.

    Répondre
    • 9 juin, 2015 à 15 h 30 min
      Permalink

      Hey Abdelhamid,

      Nous sommes nombreux à ne pas aimer le modèle hiérarchique d’autrefois et avoir créé une boîte pour au moins cette raison-là. Prend de l’élan et saute :)

      Répondre
    • 27 octobre, 2016 à 2 h 51 min
      Permalink

      Bonsoir , j’ai acheter mon galaxy nexus jeudi dernier dans un point de vente sfr et en l’allumant je n’est toujours pas de mise à jour même pas la 4.0.2 il est en 4.0.1 Quelqu’un pour m’aider ?

      Répondre
    • 2 février, 2017 à 17 h 40 min
      Permalink

      Astolfo6 de novembro de 2010O filme nem é ruim. O público alvo é a galera teen, e por isso o foco principal foi a dupla mesmo. Qualquer coisa além disso transformaria o filme em um documentário. E, como o the beat citou acima, mostraria o tamanho real da banda pra essa galera juvenil.

      Répondre
  • 15 mai, 2015 à 16 h 22 min
    Permalink

    Côtoyer Gwenaelle c’est être à proximité du soleil sans se bruler. Merci

    Répondre
  • 15 mai, 2015 à 16 h 31 min
    Permalink

    <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3

    Répondre
  • 15 mai, 2015 à 17 h 00 min
    Permalink

    Parfois les gens vous touchent, vous secouent, vous remuent, vous réduisent au silence..
    on voudrait dire merci, et on ne le dit pas car dire merci serait accepter le compliment qu’on ne se sent pas légitime de recevoir…

    et je suis là devant l’écran avec le souffle un peu court et le coeur explosé comme un chou trop mûr.

    Vous êtes beaux
    Merci Abdelhamid.

    Répondre
  • 15 mai, 2015 à 17 h 36 min
    Permalink

    Très bel anniversaire petite coccinelle !

    Tes mots sont beaux, sont bons, sont une révélation … Quelle belle expérience, quelle belle aventure …

    Merci de la partager avec nous, merci de m’aider à continuer d’y croire, car oui c’est possible !

    Je souffle avec toi, 1 …2 … 3…

    Répondre
    • 7 février, 2017 à 17 h 42 min
      Permalink

      Ouch! My teeth hurt just reading about this one. Too sweet for my blood. I do love cotton candy but I don’t want to smell like it. I like Kylie too. I doubt I’ll ever see this one here. I don’t think any of her scents are available here. She’s not high on the popular list it seems.

      Répondre
    • 8 février, 2017 à 16 h 19 min
      Permalink

      Natasha Posted on Thank you for sharing your story. I’m sorry you are in pain, it’s very very dluifcfit. Try to stay positive and move forward. Peace and blessings, Natasha

      Répondre
  • 16 mai, 2015 à 10 h 40 min
    Permalink

    Ah Gwenaelle, je me reconnais dans ton texte, dans ton entreprise :-)
    Pleurer dans sa voiture après le travail, ne plus supporter les responsables (et collègues) abusifs qui ont oublié que chaque salarié, chaque client est aussi un humain avec un cerveau et un coeur…J’ai moi-même crée mon entreprise pour me débarrasser de toutes ces mauvaises ondes et pouvoir travailler avec respect et passion <3
    Merci à toi pour ce partage, ce positivisme qui me font continuer le combat jour après jour :-)
    Longue via au Bouddha Marketing

    Répondre
  • 21 mai, 2015 à 12 h 50 min
    Permalink

    Bientôt, je déploierai mes ailes, bientôt j’irai vers ce que je suis.
    En attendant, j’y travaille notamment en lisant et en m’inspirant de parcours comme le tien.
    Que la route soit belle et longue inspirante Gwenaelle :)

    Répondre
  • 11 juin, 2015 à 8 h 58 min
    Permalink

    Bravo Gwenaelle pour cette belle histoire, moi qui t’es connu il y a 20 ans.
    Beau parcours et belle aventure, dans la vie,il faut toujours être acteur de sa propre vie
    Bonne continuation
    A bientôt
    Antonio

    Répondre
    • 4 novembre, 2016 à 17 h 12 min
      Permalink

      Dierdorf is a hell of a lot better than guys like Ian Eagle, Gus Johnson or Phil Simms. At least he doesn’t sound bland like those guys. Not to say Gus Johnson is really bland but he just goes over the top. They need to make Greg Gumbel and Dan Fouts as the #1 team at CBS instead of Jim (golf and olympics voice) Nantz and Phil (boring) Simms.

      Répondre
    • 11 février, 2017 à 16 h 38 min
      Permalink

      That takes some chutzpah. You should put a nest of ants in his yard and if he asks you what you’re doing, answer “Just returning the favor, bubs.”Take deep, calming breaths! In with the good (pesticide-free) air, out with the bad air.Happy 2012!

      Répondre
  • 3 novembre, 2016 à 12 h 25 min
    Permalink

    Thanks for your comment Yvonne! We are glad you like the piece. The reason we carried out this interview was to give girls who might be thinking about a career path in fashion modeling a few tips. Of course this is not for everyone. Ottawa has a great fashion scene and, with Fashion Week just over a month ago, a few may be wondering how they could be on that catwalk too. Thanks again!

    Répondre
  • 28 janvier, 2017 à 19 h 21 min
    Permalink

    Lisa ~ Love this post!I was and still am Joan. I work hard for my grades, A’s or B’s. I could never just write up an assignment in one night. In high school, my best grades didn’t come from just by completing the assignment, but by taking that extra step on each project. Even if I finished a few days early, I would go back and think what would make it better. Still do in college and in life. Hey, even ‘Death’s Island’ took six years to complete (talk about going back and revising).Best,Kelsey(By the way, this comment is the third revision : D )

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *