« Pourquoi les autres réussissent et pas moi? J’ai pourtant des compétences, je sais parfois même faire mieux. Pourtant, je stagne. Rien n’avance. Je  ne me sens pas reconnu(e). »

C’est vrai. Tous les gens qui réussissent ont des compétences. Mais tous les gens doués ne réussissent pas. Y-a-t-il une notion de chance, de hasard, de bonne étoile? Ceux qui atteignent des sommets ont-il un truc ? Sont ils vraiment plus doués que vous?

Car enfin, votre véritable question est vraiment celle ci :

Pourquoi mon concurrent fait-il plus de chiffre d’affaire que moi alors que je pense être meilleur?
Pourquoi mon collègue a-t-il avancé plus vite que moi dans la hiérarchie alors que nous avons les mêmes compétences?

Et s’il est dans la nature humaine de se comparer aux autres, cela renvoie immanquablement à la peur de ne pas être à la hauteur.

J’ai entendu des conseils tels que : « plutôt que de regarder ceux qui réussissent, observent ceux qui échouent » Pourquoi pas. Cela permet de renforcer un peu l’estime de soi lorsqu’elle s’écaille. Mais cela ne nous indique pas forcément de pistes pour nous améliorer.

Réussir…. ce mot n’a évidemment pas la même signification pour tout le monde, mais nous parlerons ici de l’ascension professionnelle. De l’entreprise florissante. De l’atteinte d’un objectif atteignable, mesurable (certains diront SMART : simple, mesurable, ambitieux,  réaliste, temporel…. ).

Quand on vous parle de réussir, vous pensez à la destination finale. En fait, vous allez le constater, c’est surtout un voyage. Une plongée à l’intérieur de soi.

 Le succés est un voyage, non une destination

Les gens qui réussissent ont tous en commun 10 caractéristiques particulières, 10 tournures d’esprit qui peuvent se travailler et s’acquérir.

  1. Ils sont moins perfectionnistes que vous

Bien sur, ils ont à coeur de bien faire et s’ils s’attachent à proposer des solutions correctes, ils n’attendent pas que tout soit parfait avant de se lancer. Ils acceptent que chaque chose puisse évoluer, grâce aux critiques, aux contributions externes.
Ils sont conscients que les échecs servent à mieux cibler l’objectif dans le futur.

En agissant de la sorte, ils perdent moins de temps et s’adaptent plus facilement aux changements de cap.

  1. Ils sont audacieux et déterminés

Les gens qui réussissent font preuve d’audace.  Ils suivent des impulsions, des intuitions, sans jamais perdre le cap de leur créativité.  Ils se donnent l’autorisation de passer à l’action dés qu’ils le peuvent . Ils sont à l’écoute de leur environnement et savent prendre les initiatives ou saisir les opportunités dés que possible. Ils persévèrent car ce qu’ils font leur tient à coeur, aussi essaient ils souvent plusieurs fois de diverses manières avant de parvenir à leur fin.

Etre attentiste, trop précautionneux, ne vous aidera pas à réussir. Personne ne viendra vous prendre par la main et vous offrir l’opportunité de vos rêves. SAISISSEZ LA, inventez-là. AGISSEZ.

  1. Ils s’entourent et cultivent leur réseau relationnel.

Nul ne peut prétendre réussir tout, tout seul. Même si l’autonomie et la responsabilité individuelle sont les clés de la maturité et de la réussite, il est indispensable de garder à l’esprit que nul homme n’est une île.

Aucun homme n’est une île, un tout, complet en soi ; tout homme est un fragment du continent, une partie de l’ensemble ;
John Donne –No Man is an Island, 1624

C’est une chose qu’on remarque souvent chez les jeunes managers et les entrepreneurs débutants : ils ont à coeur de prouver leur savoir-faire et leurs compétences, ils veulent y arriver seul.

Il est grand temps de rétablir la vérité sur cette légende urbaine du self-made-man.

Demander de l’aide, savoir déléguer pour se concentrer sur ce qu’on fait le mieux est une véritable force. Obtenir le soutien de notre réseau dans les moments difficiles, susciter de l’adhésion autour d’un projet, c’est ce qui nous permet de traverser les montages.

Ceux qui réussissent le savent. Entourez-vous.

 Lire aussi : Savoir s’entourer pour réussir …

  1.  Ils cultivent le silence et la créativité

En acceptant de s’appuyer sur leur colonne de pouvoir, ils apprécient et cultivent les moments de retrait, de solitude, de silence. Beaucoup d’entre eux méditent, ou pratiquent des activités solitaires au contact de la nature.

Cela leur permet de libérer le cache mémoire de leur cerveau hyperactif, et d’être plus efficace.

  1. Ils redessinent leurs limites

Vous avez des limites. Certaines sont réelles et ne pourront pas être dépassées. Avec bienveillance, acceptez les pour vous concentrer sur les lignes que vous pouvez pousser et reportez vous au point 3> déléguez ce pour quoi vous êtes moins bon.

Beaucoup de limites sont en réalité des peurs, des barrières que vous vous mettez vous même. Comme dans le magicien d’Oz, vous pouvez observer l’ombre du monstre projetée par vos peurs, et contourner la lumière pour vous rendre compte qu’il ne s’agit que d’une souris qui peut être apprivoisée.

Pour réussir, vous avez la clé de votre propre territoire. Mettez la frontière là où cela vous semble juste, et gardez à l’esprit qu’à tout moment vous pouvez dépasser cette limite et repousser vos murs intérieurs.

Concernant les limites extérieures, liées à votre environnement, demandez vous toujours comment poser l’équilibre entre la contrainte, l’adaptation, et le contournement.

  1. Ils sont résilients

Rési what?

Résilience :
Propriété physique d’un matériau de retrouver sa forme après avoir été comprimé ou déformé
Faculté à « rebondir », à vaincre des situations traumatiques.

Aux Etats Unis, il est courant de dire qu’un entrepreneur qui réussit a connu en moyenne 3 échecs auparavant. D’ailleurs, si vous y cherchez des financements, vous serez d’avantage considéré et écouté si vous n’en êtes pas à votre coup d’essai.

Chaque individu rencontre au cours de son existence des drames, des échecs, des coups dans la tête. Vous qui pensez être un cas isolé, avec un parcours compliqué qui vous donne tout un tas de raisons de ne pas réussir. Vous qui avez vécu des expériences difficiles et cultivez l’idée que vous partez moins bien armé que les autres : ARRETEZ VOTRE CINEMA INTERIEUR!

resilience

Ceux qui réussissent le mieux sont ceux qui ont simplement traversé les épreuves en choisissant de les considérer comme faisant partie d’une éxpérience. Ce qui est passé est derrière.
Observez vos souffrances, vos échecs. Retirez-en un enseignement. ET AVANCEZ !

Vous êtes totalement libre d’être qui vous voulez être. Vous n’êtes pas vos échecs. Vous n’êtes pas votre histoire. Vous voulez réussir? ECRIVEZ VOTRE HISTOIRE !

 

  1. Ils sont Optimistes

Les optimistes sont curieux, ils ont faim de nouveauté, de rencontres, d’expérience. Ils cultivent un état d’esprit positif. Ils partent avec l’idée que tout est possible et croient qu’ils peuvent réussir.
Et vous?  quelle est votre pensée de base?

Les énergies similaires s’attirent et la pensée est créatrice.

En un mot, votre état d’esprit conditionne les paramètres de votre expérience. Si vous êtes positif, vous émettez une énergie créatrice positive et créez un cercle vertueux de réussite.
A l’inverse, vos peurs et pensées négatives façonnent une expérience compliquée.
Toutes vos pensées, vos émotions, vos sensations, vos actions, changent la vibration qui va générer une énergie dont vous allez profiter.
Ceux qui réussissent portent des convictions positives et optimistes, attirent des personnalités et expériences positives. Ils affrontent leurs peurs sans leur donner plus d’importance que la simple mesure du risque et de la limite à dépasser. (cf point 5)

 

  1. Les gens qui réussissent ont commencé par donner avant de recevoir

Comme vu dans le point 7, un état d’esprit positif entraine des expériences positives.
Mais l’attraction s’effectue également dans l’action. Ainsi, donner ce qu’on attend de recevoir permet de mettre en mouvement les flux d’énergie

Celui qui ne ferait que se mettre en position de recevoir, ne pourrait pas aller au delà d’un certain seuil. Il ne s’agit pas là de magie mais de logique. Il n’y a que dans les situations autocratiques et dictatoriales que l’échange est à sens unique.
Dans la vraie vie, la générosité permet de recevoir plus que ce qu’on ne donne en réalité : temps, attention, investissement personnel, informations… vous permet de vivre l’expérience de l’échange.

Plus vous donnez, plus vous recevez, plus vous avez envie de donner, et plus vous réussissez…

Petite note cependant : vous avez noté le mot ECHANGE ?  ici il n’est pas question de gratuité au long cours, ni de vider vos réservoirs sans pouvoir les remplir. A vous de trouver l’équilibre juste pour vous même.

 

  1. Ils cultivent le doux jardin de la vie

Et oui, encore une légende urbaine. Les gens qui réussissent ne sont pas des stakhanovistes du travail. Ils ont une vie équilibrée, qui leur permet de recharger leurs batteries, de trouver l’inspiration, et de conserver un essentiel :  LE PLAISIR de leur travail.

S’aérer, se changer les idées, cultiver ses relations à l’extérieur, continuer d’apprendre, de s’enrichir intérieurement….  se faire plaisir, être gourmand, faire du sport…. profiter des petits bonheurs de la vie.

Tout est question d’équilibre. La véritable réussite est une expérience complète. Vivre pleinement chaque instant, chaque facette, ici et maintenant, pour rayonner d’énergie positive..
Ne se concentrer que sur son objectif professionnel, sur sa réussite, est le meilleur moyen de se perdre de vue. Au final, certains y arrivent sans y prendre goût : ils ont oublié leur moteur initial, les raisons qui les ont poussés à s’investir autant. Vous ne voudriez tout de même pas que ça vous arrive?

 

  1. Ils savent qui ils sont

 

Bien se connaître est indispensable pour se fixer les bons objectifs et mettre toutes les chances de son côté.

  • Identifier ses forces et ses faiblesses, sans illusion, pour s’entourer et dépasser ses limites
  • Observer son parcours avec bienveillance pour faciliter la résilience
  • Faire preuve d’une humilité juste sans tomber dans le piège de l’égo, éliminer les peurs de ne pas être à la hauteur et éviter les écueils de l’orgueil.
  • Etre libre d’être fou, créatif, d’échouer, de réussir… d’agir sans être trop perfectionniste, de viser les étoiles pour atteindre au moins la Lune, sinon le prochain univers.
  • Se (faire) respecter : respecter son rythme, ses valeurs, ses rêves, son espace, son temps, sa vie privée … et poser son propre cadre, moins limitatif.

 

A la fin de cet article, comment vous sentez-vous? Croyez vous toujours que les autres font mieux? Etes-vous prêts à déplacer vos montagnes?

 

 

10 trucs que font les gens qui réussissent

7 thoughts on “10 trucs que font les gens qui réussissent

  • 29 décembre, 2015 à 18 h 58 min
    Permalink

    Salut Gwen, j’aime beaucoup mais alors beaucoup ce billet qui cache sous un titre ô combien SEO friendly (^^) un vrai bonheur à lire et relire. Et la sensation de faire partie de « ceux qui réussissent » ah ah ! Merci, je le garde pour le faire lire à mes clients qui doutent parfois d’eux-mêmes !!

    Répondre
  • 30 décembre, 2015 à 20 h 54 min
    Permalink

    Merci pour ce billet qui permet de se ressourcer et de se recentrer , pour commencer cette nouvelle année sur des bases que j’avais peut-être oubliées ! En période de réflexion, je cherche des réponses à mes questions ! Je pense que je vais le relire demain et surtout le mettre de côté pour les moments de doute !!
    MERCI !!
    Bonnes Fêtes à vous :)

    Répondre
  • Pingback: Les meilleurs blogs marketing et développement personnel

  • 29 décembre, 2016 à 15 h 57 min
    Permalink

    Cela fait du bien de relire ce BABA du mieux vivre. Je le garde précieusement pour le relire et aussi le partager

    Répondre
  • 24 janvier, 2017 à 11 h 19 min
    Permalink

    Il est étrange de constater que ces principes sont connus des humains depuis au moins 2500 ans, si j’en crois mes lectures.
    Le problème est que c’est le dixième principe qui, de mon point de vue, constitue la base de la mise en pratique de tous les autres.
    Il semble que chacun, s’il met quelques années à devenir un être de parole, en apprenant à parler, et donc à penser, doit parcourir un long chemin avant de se déprendre des dépendances qui en sont la conséquence.
    Comme dit la boutade : « Trois ans pour apprendre à parler, le reste de la vie pour apprendre à se taire ».
    Cela reste donc notre lot commun, avec mise en œuvre au quotidien.
    Merci pour ces perspectives, toujours d’aujourd’hui.

    Répondre
  • Pingback: 10 choses que font différemment les gens...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *